Liens du jardin

Related Posts Widget for Blogs by LinkWithin

RECHERCHER

JPB

  • JP

me suivre sur

CFRG


Gerbeaud


...

Ann

  • Feeling happy 2009 07 05 5

« Eclairage du jardin (1) : Megaman GA607YN | Accueil | Ibn Al-'Awwâm (extrait de) »

07/12/2008

Commentaires

merci JP, j'apprécie beaucoup. non je n'aurai pas de guèpes, parce que je ne veux pas de vigne, ça tombe bien.

Les arbres hélas, tombent un peu trop bien à mon goût, espérons que les tempêtes m'en laisseront un peu. Compris le message pour les murs, je commence dès que je peux.

Merci JP. Moi qui balconne avec mon coeur, j'ai envie de tout recommencer. Heureusement mon coeur a une tête...

Je t'embrasse
j'aime comme tu parles du jardin
et comme tu détestes l'uniformisation.

Iza, Iza, conserve aussi un peu de cette manne que représente ce gros tronc d'arbre mort. Des insectes, des oiseaux et une foule de bestioles, de plantes et de champignons viendront s'y nourrir.
Voilà aussi comment on conserve un peu de biodiversité au jardin.
Et ça paye souvent car certains de ces insectes, certains de ces oiseaux, et parfois même des champignons, seront utiles aux plantes du jardin…

Un jardin durable ?
Non, effectivement.
Comme les saisons, le jardin est sans cesse en train de mourir et de renaître en même temps…

Quel plaisir de retrouver le chemin de LOF !!!

Je suis curieuse: pourquoi recommendez-vous specialement les sites en Anglais a Iza? Je commence tout juste a decouvrir l'internet pour le jardinage (n'ayant eu acces a l'acces rapide que recemment), donc je suis quand meme assze ignorante de ces choses la. N'y aurait-il pas beaucoup de sites francais pour le jardinage en pays mediteraneens? est-ce que la qualite de ce qu'ils disent n'y est pas? ou alors, les francais ecrivent-ils en anglais?

Francaise de naissance vivant dans un pays anglophone, je m'interroge...

Sylvie

PS: the tutoiement ne me vient pas facilement...

Voilà une bonne question Sylvie,
Il y a deux langues intéressantes pour le jardinage méditerranéen en zone de l’oranger : l’anglais et le français.
Le point le plus méridional de la Corse est sur le 41°, nous sommes ici un peu au-dessus du 37° c'est-à-dire beaucoup plus au sud.
La France d’Europe a très peu de zone 9 et au-delà, il n’y a donc pas beaucoup de littérature actuelle de jardinage par les français sur la zone où nous sommes et qui correspond à la Californie du sud en plus humide
autrement dit la zone de l’oranger est toute petite en France.
Bien entendu les français ont une bonne littérature sur les jardins méditerranéens traditionnels, car ils ont fait beaucoup de travaux en Afrique du Nord, notamment au Maroc. Mais tout cela n’est plus étudié et encore moins sur internet et la connaissance est perdue.
L’INRA de Montpellier est universitaire, fermée, je n’ai jamais pu avoir leur aide pour planter des dattiers.
Souvent l’accès à la connaissance n’est pas ouvert au public, j’ai essayé des années d’obtenir des renseignements de l’INRA de Corse sur les agrumes, rien, jamais une réponse.
C’est pareil avec le CIRAD pour les plantes tropicale, ils n’apportent aucune aide pratique, impossible de savoir ou trouver des plantes par exemple.
Tu ajoutes à cela l’industrialisation des plantes et tu as une vision très étroite du jardinage, qui correspond au climat de la région parisienne et à celui du Midi, généralisée à tout le pays.
En revanche, nous sommes membres du Californian Rare Fruit Growers, et ce sont des gens ouverts avec une excellente documentation et un beau choix de plantes.
Bien entendu les Californiens n’ont pas cette intéressante expérience des jardins hispano mauresques qu’on eu les français, ils en sont curieux pour ceux qui viennent ici.
Les pays du Magreb commencent à mettre en ligne de la documentation surtout professionnelle, mais il faut du temps, nous sommes environ 40 millions de francophones dans la zone de l’oranger méditerranéenne, hors de France, les blogs LOF ont 8% de lecteurs du Magreb.

Ah, oui. Je comprends. Ayant suivi la plupart de ma formation post-Bac aux USA, je suis habituee au systeme universitaire americain qui ouvre beaucoup (sinon toutes) leur connaissances et banques de donnees au public. Le system de "Extension Service" cree par les "Land grant universities" (comme l'UVA, L'universite de Virginie qui est mon Etat de domicile) ont en effet beaucoup d'information de qualite. Et les agents de l"Extension Service" ont pour mission d'aider le public.

C'est bien dommage pour les francais.

Sylvie

Tu as bien compris. Je n’aime pas écrire cela, mais les français ont des réflexes élitistes, exclusifs, souvent maffieux, qui ne permettent pas à tout le monde d’accéder à la connaissance et surtout pas de la discuter.
Il est loin le pays des Lumières.
Et pourtant quelle somme de connaissance et de savoirs dans ce pays où tant de gens sont curieux, entreprenants et éduqués.
Mais jamais un spécialiste de l’INRA n’écrira sur gardenbreizh, jamais.
Alors, il faut se battre pour trouver les livres (aucune bibliothèque universitaire française n’est en ligne, la principale source francophone est Oxford)
Je renvoie systématiquement à dave’s garden qui fait des fiches parfaites sur les plantes avec des liens marchands, avec des commentaires du public très intéressants; à l’université de Purdue qui a des fiches exemplaires, et aussi pfaf sur les végétaux comestibles, alors que la France et l’Italie sont des pays de gastronomie.
Dans le jardinage il y a eu une grande tradition méditerranéenne (été long et sec) de jardin à habiter qui a duré 4000 ans, elle a divergé en Europe à la renaissance – époque du tout symbolisme - vers des jardins-spectacle de moins en moins proche des gens et de la nature, ce qu’ils sont restés.
Par exemple, cette distinction étonnante entre le potager et le jardin d’agrément, comme toutes ces plantes et plans de jardin ou seul le visuel est recherché, rien sur les odeurs, les textures, les musiques oiseaux, eaux, etc.
C’est une vision du monde très étroite, sans plaisir.
A tel point qu’aujourd’hui, ici dans un pays où il y a 6 mois sans pluie, le rayon jardinage de Leroy Merlin Algarve est consacré 100% à la pelouse.
C’est totalement débile dans le pays de l’oranger.
Donc ceux qui veulent faire des jardins à être heureux, dans un climat habitable doivent se livrer à un travail de recherche qui les conduit dans le passé et … aux USA.

Très intéressante cette discussion. Nous avons toujours été ravis de l'ouverture des anglophones, en céramique en particulier puisque ça nous passionnait. Tous les "secrets" au grand jour ! Mot d'ordre : partager.
Pour les pelouses : elles disparaissent dans les régions sèches de l'Australie au profit d'allées de gravier, de sciure compactée etc... Il faut dire que dès la fin des années soixante-dix Bill Mollison a fait la guerre au gazon "anglais" qui est une monoculture polluante (tondeuse bruyante et fumante).
Un gazon a larges feuilles, dit ici "gazon des tribus", pousse tout seul, recouvre bien le sol en s'étalant. Il attire les abeilles et protège les pentes. Il n'est pas indispensable de le tondre.

L’ouverture chez les anglophones d’Amérique du Nord (et les francophones aussi ) est dans le domaine de la connaissance, et aussi directement dans celui du jardinage.

C’est pourquoi Iza devra passer par eux.

Quand nous étions en France, nous appartenions à une association d’amateurs de jardins britannique… Folly Fellowship

Nous étions 2 membres français.

Cette association organisait des visites, des rencontres, très bien, on apprenait beaucoup en discutant avec les autres membres, c’était très amical.

Le côté institutionnel des associations françaises est terrible, sans être plus efficace du point de vue de la transmission du savoir.

Les “ Jardins remarquables ” français sont en France exclusivement, avec un tampon du ministère de je ne sais quoi.

Les jardins de Monaco ne sont pas remarquables pour les Français.

Tous les grands jardins français hors de France ne sont pas remarquables

Même Michelin sait qu’il y a des bons restaurants hors de France.

Il est facile d’être membre de California rare fruit growers.

Il suffit de payer sa cotisation.

Quand j’ai demandé à entrer dans la Confrérie des Planteurs de Fruitiers Rares, j’ai reçu un mail compliqué où on m’expliquait que ça n’était pas pour tout le monde.

Je n’ai pas insisté, je ne supporte pas les jardins fermés.

(c’est d’ailleurs un vrai problème, car nous faisons un jardin iberico mauresque, qui appartiennent à la tradition culturelle méditerranéenne des jardins clos, des maisons fermées sur elle-même, autour de la notion de famille, de clan, pas très loin de l’idée de prison, surtout pour les femmes… donc il nous faut faire les mêmes plans avec des murs bas où on peut voir dehors sans barreaux…)

Vous pouvez adresser vos demandes
à la Bibliothèque de l'unité de Génétique et Ecophysiologie de la Qualité des Agrumes (GEQA)INRA Centre de corse
Par mail : martelli@corse.inra.fr
Par téléphone: 04 95 59 59 74
Par le formulaire de contacts sur la page: http://www.corse.inra.fr/

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)