Liens du jardin

Related Posts Widget for Blogs by LinkWithin

RECHERCHER

JPB

  • JP

me suivre sur

CFRG


Gerbeaud


...

Ann

  • Feeling happy 2009 07 05 5

« Tradewindsfruit | Accueil | Euryops virgineus - Honey Euryops »

18/02/2008

Commentaires

Merci Jean-Paul, tu ne t'embarrasses pas de détails inutiles et vas à l'essentiel. C'est agréable, à notre époque où la mode des variétés anciennes, extra-rustiques, rares -- voire sauvages -- fait dire des incongruités à bien des gens qui pontifient sur un thème qui ne leur a pourtant rien fait de mal.
Au fait, est-ce que tu connais les gens de promoseeds/interseed à Trélazé, tout près d'Angers ? Il paraît que ce sont de bons semenciers (on en a parlé dans le programme télévisé "côté jardins" produit par France 3 Rhône-Alpes-Auvergne du samedi 16 dernier). Je crois que l'actuel PDG de la boîte y revendiquait la nécessité de résister à la tentation de céder à l'offre envahissante des plants, qui voudrait supplanter (c'est le cas de le dire) le marché des semences.
En matière de jardinage (comme en moult autre affaire, dirait ce bon La Fontaine) du bon sens il convient de garder !

en plus au fond de moi je crois qu'on a perdu des merveilles, pas dans les légumes mais dans les fruits
les poires surtout
c'est le fruit qui a été le plus travaillé
et dont il reste si peu de choses

Tu as raison, je déteste aussi les intégrismes et les anathèmes. C'est bien d'avoir et Baumaux et Kokopelli.
Mais à titre tout à fait personnel, j'essaie de ne pas acheter d'hybrides F1. Pour des raisons d'économies. Les autres sont souvent moins chers et je peux récolter les graines.

Ann et moi aussi
on limite les F1 à certains légumes
ils sont souvent bien plus résistants aux maladies
et ont des départs de végétation bien plus réguliers

Je vais m'y mettre également aux semis mais de fleurs uniquement en raison de la petitesse de mon jardin...
J'ai acheté un pied de groseiller à maquereau et j'espère trouver le bon endroit pour qu'il prenne racine !
Je vais me renseigner sur le net pour réussir !

Bonjour

Pas mal la pub sur les graines Baumaux , du vrai rédactionnel ,seul
point ou P.Baumaux à raison , les associations ne sont pas faites pour le commerce et la forme juridique de Kokopelli est fausse ,autant faire une Coop. Par contre l'histoire des semences certifiées , là je craque ,
je n'estimais pas la mesure de la débilité organisée de notre syndicat mixte agricole ,cela vaut une dissolution pure et simple.
Moralité , il ne faut pas lacher , donc attacker .....

bonjour foxtrot
Merci d’intervenir.
Baumaux ne m’a jamais fait de cadeaux, je dis ce que je pense.
La certification des semences c'est comme les appellations contrôlées pour le vin, les huiles, etc.
L'avantage c'est qu'on sait ce qu'on achète.
On sait de quoi on parle.
Et c'est bien pour les bonnes choses.
L'inconvénient c'est la fixité, la lourdeur et la tendance naturelle à la gestion administrée et corporatiste.
La gestion ça peut évoluer, il faut faire vivre des contres pouvoirs.
Mais il ne faut pas revenir sur le principe de la certification sinon les certificats seront remplacés par des marques ou par rien.
Et là dans les deux cas c'est le pire du pire.
La marque est la pire chose du monde, car elle anesthésie nos facultés de juger.
C'est pourquoi nous devons agir pour exister à côté des industriels, mais pas sans perdre le principe de protéger la continuité des variétés surtout les variétés de jardins individuels.
ça doit faire 15 millénaires que les gens sélectionnent des plantes
et maintiennent des variétés, on ne peut pas détruire cela aussi.

Monsieur Baumaux pourquoi avoir "attaqué" kokopelli ? je suis pour l'éxistence pacifique et vous étes l'agresseur je crois que votre démarche n'est que financière quand à moi et mes 5 enfants nous n'acheterons plus jamais de vos graines.....

Surprenant tous ces messages..... Si j'en crois votre prose Baumaux est gentil.... il ne fait pas de mal......Mais pauvres naïfs, c'est un semencier, un vrai dont l'unique objectif est de faire du fric en s'octroyant des soit disant brevets sur des graines qui à l'origine appartiennent à tout le monde et qui ont nourri des générations avant que ce gugus ne nous fasse croire qu'il oeuvre à l'amélioration des espèces...... au gonflement de son porte feuille oui et pas à votre santé ça c'est sùr.Il faut croire que vous êtes de piètres jardiniers et vous devez être bien trop jeunes ou trop peu préoccupés de l'histoire paysanne pour savoir que vos grands pères et arrières grands pères faisaient leur potager sans jamais acheter une graine. Ils n'avaient pas besoin de Baumaux, eux.
Autre particularité du jardinier amateur de notre époque: Il utilise plus de pesticide et autre cochonnerie que l'agriculteur qui pratique la culture intensive.... C'est peu dire. D'ici à penser que vous en faites partie.... Franchement je vous conseille de vous documenter sérieusement..

merci pour ce commentaire Michel,
Bien entendu nous produisons nos semences chaque fois que c'est possible
mais à part le haricots et les pois, ça n'a rien de facile, il faut être là tout le temps, surveiller, la laitue un coup de vent et les semences sont parties
les melons ça s'interfeconde tout le temps, pour faire de la semence il faudrait faire une seule variété
c'est à dire ne pas être gourmand.
Donc on en achète, des variétés pures, chez Baumaux
et nous évitons les F1 - qui ne sont pas reproductibles - chaque fois que c'est possible.

La sélection des semences fixe les variétés, ce qui est l'objet de l'inscription des semences
c'est bien de savoir ce qu'on va récolter quand on sème.
Faut pas attaquer ça. Faut le soutenir.

Les F1 permettent d'obtenir des plantes plus résistantes, une culture moins aléatoire.
La sélection, les croisements se pratiquent depuis l'origine de l'humanité,
tout ce qu'on mange est le résultat d'un travail de sélection et de maintient des variétés
un travail de création de jardinier, je ne comprends pas qu'on ne fasse pas l'éloge de ce travail merveilleux
auquel participent les grainetiers en diffusant les meilleures variétés
comme le fait Baumaux
il faut continuer ce travail, le promouvoir.

Car c'est justement avec des variétés adaptées (et une bonne association des plantes, et un calendrier lunaire)
qu'on peut supprimer les traitements.
Ici nous jardinons avec un minimum de traitement.
Je ne dis pas bio car le bio a des traitements pas si anodins que ça
nous utilisons l'huile de neem comme insecticide des fruitiers,
de l'anti escargots sinon on aurait plus rien de vert dès qu'il pleut
et des algues comme fongicide
J'ai un seul doute : bacilius pour les chenilles car il faudrait une surveillance 24 heures sur 24 pour éviter les chenilles
mais ce bacilius, vendu comme bio, est un terrible empoisonneur qui agit au niveau de l'intestin des la chenille
pourquoi pas au niveau du notre ? Personne n'y est allé voir.

On n'est pas suicidaires, on mange ce que produit le jardin, donc on ne va pas mettre des poisons dans nos assiettes
on a la chance de pouvoir le faire : on arrache l'herbe, on a mal aux mains, et le soir on tombe de sommeil.
Mais le traitement zéro, que nous réussissons pour pas mal de fruits et légumes : c'est les variétés adaptées
la fraise des bois, parfaite... mais un quart d'heure pour en cueillir deux tasses et impossible à conserver au frigo,
le raisin : les variétés interdites, les plans directs américains, génial, bon, très bon, zéro traitement et je ne vous parle que de ce qui est traité partout et énormément
culture associée pour les pêches, pièges collant jaune à mouches
tri des olives piquées ...
des heures et des heures
les rendements sont très faibles, les pertes sont énormes, c'est un luxe absolu de manger des fruits et légumes zéro traitements
parfois un arbre donne 5 fruits présentables, et il faut les mettre en sac pour que les oiseaux ne les mangent pas.
Je crois que c'était possible du temps ou il n'y avait moins d'humains sur la terre et du temps on le travail ne valait rien.

Nous avons immigré ici, en Alentejo portugais, justement parceque c'est une partie de l'Europe la moins polluée,
il y a des écrevisses, des animaux sauvages,
la plus vide, avec le meilleur climat possible en Europe pour jardiner.
Par chance les agriculteurs sont pauvres, et vieux,
il y a les hollandais qui font du bio, mais eux ils traitent bio.

Mais franchement, quand Vilmorin nous fait tester ses dernières courgettes ANASTA et qu'elles résistent à l'odium comme jamais
vraiment on est heureux, et c'est bon.
Le reproche que je fais aux créateurs modernes de variétés est de travailler pour créer des produits industriels (aspect, conservation, homogénéité, etc)
et de ne pas privilégier le plaisir gourmand, comme dans le temps les bonnes poires, les chicorées...
C'est pourquoi j'aime bien aller fouiller dans les vieilles variétés de Baumaux.

J'ai fait cette note sur Baumaux - qui m'énerve souvent notamment quand il livre avec un mois de retard comme en ce moment -
parceque chez lui, il y a un choix qui n'existe nulle part dans le monde, même chez les anglais, son catalogue est bien fait, les variétés sont bien décrites
ses frais de livraison sont faibles, ses graines lévent bien, il ne vend pas du rêve mais des graines pour faire des bons potagers variés,
des fruitiers souvent introuvables
et c'est une chance pour les francophones d'Europe.

voila ce que je voulais dire Michel

j'ai lu et relu votre prose JP je me demande si vous n'êtes pas une "taupe" de chez Baumaux. Il y a de nombreuses incohérence dans vos écrits

ha non Michel
je ne suis pas une taupe
quelles incohérences voyez vous ?

encore un mot Michel
Nous vivons dans un pays ou tous nos voisins font leurs plants, leurs greffes, leurs semences
les potagers, aux tomates, pommes de terre et orangers près ce sont quasiment les mêmes plantes qu'à la fin de l'empire romain
comme les gens sont pauvres ils ne traitent pas, beaucoup n'ont pas d'arrosoir ni de pulvérisateur
on arrose comme dans l'antiquité avec des rigoles depuis un réservoir.
Et bien vous ne pourriez pas manger ce que donnent ces potagers et ces vergers
il y a au plus dix variétés de légumes la plupart sans intérêt.
Les fruits sont bons mais tous les mêmes.
Croyez-moi il sont nombreux à venir chercher des semences chez nous
elle ne proviennent pas que de Baumaux, on en fait venir de partout.

Il est vrai que les légumes achétés en grandes surfaces sont succulents et ont tous des goûts différents et prononcés....... C'est bien ce que vous voulez dire ? J'ai comme un doute sur vos connaissances "jardinistiques"
Mon pauvre vieux profitez de l'eau à profusion et gaspillée, privilège des temps modernes. Si vous êtes si mal au Portugal, n'y restez pas, revenez en pays de Cocagne, là il ou suffit de se baisser pour tout ramasser à profusion puisqu'il semble que ce soit cela que vous regrettiez.

merci pour cette réponse Michel,
on n'a pas l'air de se comprendre
on peut s'arrêter là si vous d'accord

On dirait un blog financé par BAUMAUX, nan? Baumaux c'est bien, c'est pas cher, etc...
Le problême c'est que quand on creuse un minimum on voit bien que c'est un peu du vent.
Les variétés dites anciennes sont souvent plus résistantes aux maladies que les hybrides, je viens d'en faire l'expérience avec des plants de tomates genre F1 et des plants Evergreen, les F1 ont crevé en 10 jours, pas les autres...
Quand on a 3 plants sur 5 qui crévent mieux vaut du costaud et plus cher, ça coûte moins cher.

bonjour Paul
hélas le blog n'est pas financé par Baumaux... ni par d'autres.
Ce que je maintiens est que les francophones ont de la chance d'avoir un pareil catalogue
qui n'a pas d'équivalent ni en Grande Bretagne, ni en Italie, encore moins ici dans la péninsule.
Pourquoi pas le dire ?
Baumaux est même cité par les collectionneurs français de fruitiers rares.
J'utilise des variétés de tomates qui ne sont pas des F1 : rose, cœur de bœuf, sun dried etc
nos semences viennent d'une petite entreprise anglaise
http://www.plantsofdistinction.co.uk/acatalog/A-Z_of_Vegetables_TOMATO.html#a0353
qui a la bonne idée de vendre en petits paquets,
d'autres viennent de nos propres graines.
on a pas besoin de plantes qui produisent toutes en même temps des tomates identiques en poids, taille et gout (quand elle en ont).
Mais enfin je ne fais pas non plus de militantisme pour la mode des anciennes variétés ... la Noire de Crimée n'a vraiment pas de gout, la Cornue des Andes est systématiquement atteinte de cul noir etc.
et ici les F1 sont plus résistantes aux maladies dans les courgettes.
Je ne suis pas un dogmatique de la sélection variétale.
Même expérience que vous :
nous avons planté - après beaucoup d'efforts pour les trouver - 7 variétés inscrites de néfliers du Japon.
plus quelques arbres nés de noyaux des fruits du néflier de la voisine, semé par elle de nèfles qu'elle aimait bien.
Et bien c'est eux qui donnent les arbres les plus vigoureux, les plus productifs, les fruits les plus hatifs et les plus parfumés...

Au secours. J hallucine. Et j ai honte de vous, pour vous.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.