Catégories

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

RECHERCHER

JPB

  • JP

CFRG


« Horticulture verticale urbaine, c'est fait | Accueil | Quel jus d'orange ? (2) Intérêt du ultra-douces comme correcteur d'acidité. »

21/02/2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Cela me fait rêver. J'aimerais beaucoup y goûter

J'ai l'impression que l'offre de gamme supérieure ("pur jus de fruits" et "100% pur jus" hors qualité biologique) pour ce qui concerne le marché français des jus d'orange ne s'est étoffée qu'à partir de l'arrivée des produits américains ("Sunny Delight") qui ont proposé des jus d'orange non-acides (à leur arrivée sur le marché ils ne proposaient pas de jus d'orange non-acide). Qu'il s'agisse des jus avec pulpe, sans pulpe, doux ou acides, il n'est jamais fait mention de la variété des fruits employée (de la provenance parfois : Andalousie, Floride ou Brésil). Dans tous les cas ils n'ont pas la couleur ni la "rondeur" de goût des jus d'oranges portugaises frais.

Tu nous dis 25 fruits pour un litre de jus, mais tu me nous dis pas combien de verre de jus de 33cl, peut m'offrir un arbre ! j'aime bien cette approche monovarietale du jus et ton parallele avec le vin...Je ne le boirai plus mon le matin de la meme facon ! Bonne journee

bonjour Valérie, pas facile ta question, l'arbre est précoce et productif, un arbre de 4 ans produit dans notre jardin environ 500 fruits soit 20 litres de jus. Cet arbre peut devenir grand, On a une photo de Charles Murcott à côté de son hybride, l'arbre fait facilement 10 m de haut
Un arbre adulte, non controlé par une taille pour la maintenir bas, devrait donc produire 5 à 7000 fruits, soit 250 à 300 l de jus. Tu as une idée des mini et maxi, Un arbre adolescent en pleine production peut être maintenu à 150 l. (3000 fruits) de façon a assurer une production régulière chaque année.
Pour la vigne tout le monde fait bien attention à la maturité du raisin pour la vendange, pour l'orange qui peut attendre sur l'arbre c'est pas pareil, certains attendent que le marché soit favorable, donc on dépasse les optimum, une Navelina est délicieuse à point en fin octobre (ça peut changer selon le climat de l'année) je voyais qu'on en récoltait encore en décembre, elle sont alors sans intérêt. C'est pareil pour les citrons, les plages de production sont énormes alors que la maturité aromatique ne dure que quelques semaine
Développer le gout est un travail sans fin.

lien vers un remarquable document sur la production de jus d'orange :
http://www.citrusbr.com.br/download/biblioteca/o_retrato_da_citricultura_brasileira_baixa.pdf

Je n'ai pas essayé le Tangor Murcott mais je vais faire un essai avec "Ortanic" qui est une varieté de Tangor mais ce n'est pas encore la saison. Le jus d'agrume que je préfère reste la Maltaise demi-sanguine de Tunisie fraichement pressée ou bien un mélange de Bergamote douce de Tunisie et de pomelo "Star Ruby"; le côté doux et parfumé de cette limette avec la petite aigreur du pomelo, plus la couleur rosé fluo de l'ensemble, c'est divin.

bonjour llies
ici aussi nous n'avons pas commencé la récolte des Ortanic
c'est tout à fait juste que les assemblages avec un complément d'agrume sans acidité sont excellents
(je vais écrire la dessus dans la rebue "jardins" portugaise)
j'ai commencé un verger de "sem acidez" comme on dit ici,
il y a toute une série de "Lima de Persia (qui n'est pas la lime de Tahiti) = laranja prata = laranja limon" de fruits de couleur jaune, comme la limette de Tunisie
qui sont très douces et fruitées, ma préférée est l'orange douce de Sicile Vaniglia, immangeable mais complément idéale des jus frais
il me manque les brésiliennes, la lima verde
je veux dire aussi que ces fruits ne sont pas constants, ils varient selon le climat de l'année
j'ai donné des greffons d'orange-limon à Michel Baches, j'espère qu'il la diffusera
je vais essayer star ruby et L. de Tunisie, merci pour l'idée.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.