Catégories

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

RECHERCHER

JPB

  • JP

CFRG


« Comment s'alimenter pour prévenir du cancer (publication in Cancer Science & Therapy) | Accueil | Citron doux de Malaga au gros sel »

18/12/2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Très intéressant
Même si les pays occidentaux sont aussi ceux où l'on mange de façon plus riche et où le suivi médical est aussi plus fort et du coup il y a peut-être un effet de détection plus élevé qui joue

Super pour les agrumes! En revanche pour les graisses, n'y a t'il pas de différence entre graisses végétales et animales?

Commentaire de Lorraine parvenu par mail :
...réponse au dernier commentaire, il faut effectivement faire une différence entre les graisses, celles d'origine animale étant le plus souvent "saturées", moins complexes, plus néfastes pour l'organisme, tandis que les graisses "insaturées" se trouvent dans beaucoup de végétaux oléagineux (lin, olive, colza...). Et bien sûr, on en a besoin car ces acides gras sont souvent précurseurs de molécules complexes mais indispensables (comme les hormones). Les oméga3 sont une sorte d'acide insaturé. Donc si jamais ils ne sont pas un remède anti cancer, ils sont en tous cas bons pour la santé.

Ensuite, je voulais un peu nuancer aussi quant à la viande rouge qui est décriée. Effectivement, en consommer beaucoup n'apporte pas assez de bénéfices, mais il faut savoir que c'est aujourd'hui, et parce qu'on consomme de la viande d'élevage intensif. Parce que depuis quelques décennies, il a été prouvé que le profil des acides gras des viandes (boeuf et porc surtout) a radicalement changé, qu'avant, c'étaient des sources non négligeables d'oméga3, à l'époque où les troupeaux de bovins étaient à l'herbe, et que les porcs gambadaient en plein air... Depuis l'ensilage et le soja, les graisses sont devenues saturées... C'est une raison pour privilégier la viande issue d'animaux nourris à l'herbe fraîche, mais ça se raréfie.
Il existe en France des tentatives d'introduction de graines de lin (oléagineux riche en oméga3) dans les rations des porcs et des boeufs, et l'analyse des viandes montre une différence.
Il y a donc graisse animale et graisse animale.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.