Catégories

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

RECHERCHER

JPB

  • JP

CFRG


« Comment s'alimenter pour éviter le cancer ? (publication in Cancer Science & Therapy) | Accueil | Marrons glacés à la bigarade »

19/12/2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Tu veux dire qu'il est assez doux pour qu'on puisse croquer dedans!

oui Venezia
la peau est épaisse, le zeste puissant et citroné, tu l'as encore en bouche 1/2 heure après, c'est fort, le blanc n'est pas amère, et la chair est douce mais pas insignifiante, elle est juste ce qu'il faut pour être là.
On le coupe juste pour pouvoir le saler, et ça ne se mange pas à grandes bouchées comme une pomme, c'est fort, mais tu as un réel bonheur à en manger la moitié d'un
c'est curieux, je veux bien t'en envoyer pour Pâques, tu verras, ça mériterait une IGP

Olivier aussi a pris l'habitude depuis son enfance au Sénégal de manger le citron avec du sel (chose qui m'était incompréhensible !), et aussi un autre fruit acide : le "mad".
http://www.senegalou.com/70/mad-fruit-senegalais/

Un citronnier de cette variété (ou une identique) se trouve au jardin du Val Rameh à Menton. Ce doit être une mutation spontanée de citron acide à peau épaisse, en effet le zeste n'a pas l'odeur douceâtre et vanillée des limettes lisses de type oriental ou celle, bergamotée, de celles à mamelon mais bien celle du citron, à la différence que l'albédo est insipide. Il en existe un clone qui produit des citrons doux et acides sur le même arbre, il était souvent planté dans les jardins des villas des israélites au Maroc

Bonne année,
P.

bonne année Peter,
je me demande pourquoi les Andalous ne font pas une AOC (une IPG) de ce citron, le zeste a un gout de citron puissant quand il passe du vert au jaune (actuellement ils sont presque tous jaunes), gout qui va diminuer jusqu'à Pâques
l'arbre est nettement moins vigoureux que les citronniers modernes
les cultivars de gros citrons bosselés, plus ou moins acides, sont nombreux dans les jardins des vieux paysans
j'espère qu'un chef s’intéressera à cette variété.

Je viens de la région de valencia d'où j'ai rapporté des citrons. Tous disent que c'est une année d'une abondance exceptionnelle (0,50 euros le kilo, je veux donc bien les croire) Je vais les préparer au sel en conserve. Cela me rend très enthousiaste car si je réussis c'est la promesse d'une cuisine parfumée cet été, je vous tiendrais au courant !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.