Catégories

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

RECHERCHER

JPB

  • JP

CFRG


« Feijoada | Accueil | Grenade sucrée / jus de calamondin »

17/11/2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Je me vois mal sécher des kakis dans la cuisine… quoique, c'est très tentant! On trouve en asie des kakis séchés présentés sous la forme de petites galettes plates, comme des mini chambres à air… il faudra que je goûte!

Comment un peuple de marins, de conquistadores, d'aventuriers, de négriers, de "lançados" et de jardiniers du monde, qui a exploré, traversé, commercé dans la quasi-totalité de cette planète peut être devenu aussi conformiste ? L'influence de l'Église, la perte de l'Empire, 38 ans de dictature sentant le moisi, le complexe du petit pays pauvre ? Un tel manque d'imagination me dépasse et me désespère, je l'avoue. Quant à moi, je ne serai pas tout-à-fait tranquille tant que je n'aurai pas goûté à ces kakis sêchés, parce que quand tu dis de quelque chose que ce n'est pas rien... ben c'est pas rien !

On a des kakis dans le jardin et je ne savais pas quoi faire avec

Je n'aime pas les kakis - et pourtant, la derniere phrase me convainc entierement.

Et sécher un kaki mûr à point, ça donne quoi ?

ça donne un deshydrateur à nettoyer

Toujours passionnant de te lire

Ohoh... de belles évocations gustatives. Moi qui vient de découvrir la notion de Shibushi -notion d'esthétique japonaise se référant directement au goût du kaki astringent- voilà cette notion de raffinement parfaitement illustrée! Et pour le wabi-sabi on sert quoi?

que pensez-vous du séchage au four à 60°C pendant une ou deux nuits? Je le fais avec les tomates coupées en 2 et c'est remarquable comme résultat!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.