Catégories

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

RECHERCHER

JPB

  • JP

CFRG


« Soupe potiron - coco | Accueil | Cerise du Mozambique (water berry) »

26/09/2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Le seul exemple de vermicelles dans la cuisine portugaise que je connaisse est l'aletria, plus épais que les cheveux d'anges. Dans les cuisines du Proche Orient, le "kadaïf" est servi en dessert, de plusieurs façons. J'avoue avoir du mal à imaginer ce que ça pourrait donner dans un couscous en remplacement de la semoule. Je sais qu'il existe des couscous sucrés, mais avec de la semoule. Pas de doute, le "seffa" ne peut être que marocain...

J'ai parlé trop vite, en effet, comme l'écrit l'auteur du lien attaché au mot "seffa" il existe aussi une version algérienne. "Silly me" comme dit Ann.

Quand j'ai lu cheveux d'ange, j'ai d'abord pensé… à la courge (cabello de angel à l'espagnole, degusté en Catalogne dans les desserts) mais non, il s'agit bien de pates filiformes! Un couscous aux pâtes donc? Hum, ça m'évoque plutôt certaines soupes chinoises servies avec des pâtes impalpables et plein de légumes…

Bref, je reste intriguée… 

Chère Venezia, la même variété cucurbitacière est présente dans la gastronomie lusitanienne (en ce qui concerne les desserts) sous le nom d'abóbora gila/xila.

merci pour la traduction lusitanienne

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.