Catégories

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

RECHERCHER

JPB

  • JP

CFRG


« Bœuf Mironton | Accueil | Coings à l’orange… à la caroube »

12/10/2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Je trouve cette recette très intrigante et la technique fort ingénieuse. Le parfum de coing est merveilleux, je suppose que ta version l'exalte. Comment se comporte le cédrat, il n'est pas trop dominant?
Comment fais tu pour peler ? Les vieilles variétés de jardin (pas de nom, plein de pepins rangés dans leur berceau au centre u fruit) que je trouve en Bretagne sont impossibles à peler… je les fais cuire entières. Mais peut être que le coing dont tu parles est moins coriace…

Trés intéressante recette à garder pour l'an prochain, pas de coing cette année malgré un départ prometteur. Dommage j'aime beaucoup ce fruit mais l'attente n'est-elle pas l'antichambre du plaisir?
Anne

pour tout te dire Venezia,
nous cherchons comment servir les coings sans sucre, j'ai bien trouvé une idée d'ailloli de coing dans un site français mais j'imagine que l'ail va dominer le coing
cette recette avec cuisson lente hors d'air pour éviter que les coings ne s'oxydent donne un bon résultat, elle est plus économique en énergie que les coings au four et aussi plus vite faite.
Si tu veux des bons coings, il faut un pays de soleil

C'est juste, pas de bons coings sans un climat bien ensoleillé. Les autres sont juste bons à parfumer le linge des armoires. J'exagère à peine.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.