Catégories

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

RECHERCHER

JPB

  • JP

CFRG


« Melon Prescott au cédrat | Accueil | Courgette râpée au vinaigre de citronnelle - Grated zucchini with lemon grass vinager »

23/08/2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

A te lire on se sent tout à coup moins humain en voie de disparition, résistons!
Ah entrer en dissidence, guérilleros de la bêche du sarcloir et du plat de la langue voilà ce que nous sommes!!!!
Anne


j'ai trouvé ces communications tellement en dessous de tout :
médicament+fruits=pas toujours complètement compatibles
donc virer les fruits...

c'est ce que ça veut dire puisque dès qu'un doute est admis c'en est fini, regarde le boeuf, la volaille etc. si le marché baisse on arrachera tous les oranger, c'est déjà bien parti puisqu'il n'y a plus d'eau douce dans la zone de l'oranger, en Espagne ça arrache dur

Toute personne normale aurait pensé
médicament+fruits=pas toujours complètement compatibles
donc changer les médicaments
C'est une négation culturelle absolue
vraiment c'est pas no futur
c'est futur de merde

La publication des deux études en question a fait du bruit, tant leurs conclusions sont imbéciles. Les journaux télévisés (dont le 13h de samedi 23 sur France2) ont même relativement longuement abordé le sujet et pour une fois, avec un bon sens réjouissant. Je suis d'accord : il faut faire en sorte de "passer la vitesse supérieure" en consommant plus intelligent. Il faut s'engager pour défendre le vivant.

Quelle bêtise. Forcément on ne va pas changer ces médicaments qui sont une mine d'or pour les groupes pharmaceutiques.
Heureusement que certaines personnes censées vont à l'encontre de ces recommandations aberrantes. Les livres sur l'alimentation et le cancer font fureur, preuve que certains croient encore qu'on peut limiter les risques en changeant son alimentation.

Eh bien moi ça me fout le bourdon tout ce chimique

et je suis bien contente d'avoir un chien et des baskets et des citronniers plutôt qu'une ordonnance d'anti-dépresseurs

gros baisers

Un bon coup de gueule on dirait ! mais je te comprends un peu. Je reviens d'Italie et suis surprise de voir dans les grandes surfaces pratiquement les mêmes produits qu'à Lille (sauf les fromages)... est-ce bien normal ?

ton commentaire me fait énormément plaisir, car les italiens étaient avec la
mouvance française (Belges, Suisses, Rhénans etc) des gens qui donnaient un
sens à manger bien
manger élevé au niveau d'un art, d'une esthétique.
De américains sortant d'une épicerie italienne disaient "il n'y a rien à
manger ici"
(car il fallait tout cuisiner, il n'y avait rien de mangeable sans
préparation)
C'est fini.
En 5 ans ce qu'on mange est devenu des "produits".
On achete des repas, pour simplifier, c'est comme à une station service, on
fait le plein.
Congel = prise electrique, tu branches, ça recharge.
Au restaurant on achete un spectacle

Tu sais on est des gens heureux d'avoir connu les fruits et les légumes
la gourmandise, de vivre au milieu d'un grand jardin
j'ai lu ta salade à l'orange,
merci d'avoir publié ça
je vais voir les orangers régulièrement depuis en leur demandant de faire
rapidement des fruits.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.