Catégories

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

RECHERCHER

JPB

  • JP

CFRG


« Filet de sanglier à la sauge | Accueil | Limoncello »

14/02/2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Excellent! En Grece c'est le vinaigre qu'on utilize en recettes de "ceviche".

est ce qu'on se demande ce qui se passe dans la tête d'une tortue qui est devenue sur le tard totalement citronaddict quand elle imagine un jardin où l'on ne sait plus qu'en faire et où ces énormes citrus s'épanouissent tels des sourires du soleil sur les arbres?

Après le Limoncello, voilà une belle occasion d'utiliser mes citrons de MON citronnier, cela attendra mercredi prochain jour de marché.
Bon j'avoue le citronnier en question est en pot rentré pour l'hiver mais couvert de citrons, eh oui voilà pourquoi je m'appelle Frimeàmort.
Anne

Mmmm, j'en veux !
Au fait, la récolte s'annonce très belle, cet hiver, du côté de Menton. Belles quantités et qualité rarement vue ces dernières années. On espère que le temps se maintiendra encore jusqu'à ce que la récolte soit bien avancée. Des inquiétudes toutefois, à cause des hivers de moins en moins froids (indispensable ici pour obtenir de bons agrumes) !

Oh, quelle bonne idée la coriandre dans le ceviche !
Ma recette n'en contenait pas et je n'y avais pas pensé !
Quel handicapé du gout je fais !!

Pour une fois, j'apporterai la contradiction… mais c'est parce que je suis totalement accro au ceviche à la péruvienne pour lequel on ne laisse jamais macérer le poisson -une demi-heure suffit en général-. Il conserve son côté frais et reste un peu nacré.
On peut à la rigueur faire macérer les oignons émincés (base de la minimaliste recette péruvienne) une ou deux heures dans de l'eau froide pour enlever leur âcreté.
S'y ajoutent également:
- du gingembre rapé en bonne quantité (dû à l'influence chinoise dans la cuisine péruvienne)
-un petit piment fort en rondelles (ça doit déménager… )
-de la coriandre fraiche effeuillée au dernier moment.
-du sel, eventuellement un trait d'huile d'olive si le cocktail semble trop raide
-et bien sûr du citron vert, assez de jus pour bien recouvrir le poisson.
C'est tout. Compter en volume autant d'oignon émincé en rondelles fines que de poisson coupé en petits morceaux. Divin avec une patate douce tiède.
J'en fais en France avec du poisson blanc (lotte par exemple).
mais je suis d'un partis pris absolu sur le sujet, je le reconnais…

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.